Ma première maison

Ma première maison était un appartement… Une maison en plein Paris ça faisait un peu beaucoup pour une première ! Mais je l’ai quand même construite. Sauf les murs.

Transcender le brief :
souris 200x156 Ma première maisonNous étions à la recherche d’un appartement ancien aux Batignolles. Le fameux « parquet moulures cheminée ». Quelques grincements de dents plus tard, ce fut un plateau de photo dans le 11°. Du parquet certes mais rien d’haussmannien. Un look post-industriel, 4 murs, 25m2 de verrière sur 2 cotés, un plafond et un poteau, une loge de maquillage comme dans les films et une arrivée de courant électrique en triphasé. Amber V., Claudia S. et les autres régulièrement dans l’ascenseur avec des tonnes de spots, des techniciens et beaucoup de musique. Sympa, mais très peu habitable !

Passer la porte et savoir que c’était là et nulle part ailleurs.
Le quartier ne m’emballait pas. Haut lieu de la branchitude bobo. Il y avait plus de bars et restos qu’on ne pouvait en tester. Une foule interlope à toute heure. Le tout Paris au café Charbon. Et même quelques objets non identifiés au square. Ce n’était pas mon territoire. Ce qui m’a conquise c’est la liberté. Celle de pouvoir créer ma maison de toutes pièces. En entrant j’ai immédiatement su tout ce que j’allais y faire. Je suis tombée amoureuse du projet avant tout. Je n’allais pas pouvoir y renoncer. J’ai du faire œuvre de conviction avant toute autre construction !

Une évidence au milieu de mille questions
tortue lentement 200x143 Ma première maisonL’évidence ce fut le lieu. La révélation ce fut la disposition. Le comment était pour moi un hors sujet. Vouloir c’était pouvoir. C’est vrai d’ailleurs. On soulève des montagnes pour un projet qui vous tient à cœur. Mais les montagnes c’est quand même lourd. Et on est plus fort à plusieurs pour les déplacer.

A l’aide !
casse tete 200x179 Ma première maisonDans quel sens déplacer les montagnes ? Après les certitudes du départ surviennent les questions. Ma cloison est-elle au bon endroit ? Pourrais-je installer des toilettes ici ? Est-ce que ce sera aussi réussi que l’idée que je m’en fait. Est-ce que ce loft sera vivable ? Est-ce bien raisonnable tout ça finalement ? J’aurais peut-être dû faire comme tout le monde et acheter un appartement clef en main…

    3 Commentaires sur “Ma première maison”

  1. Commentaire de ZU, le 1 novembre 2008

    Et pis ?
    C’est dommage de s’arrêter là !
    Moi qui ai vécu dans le 11ème (en 1984 ?), justement, rue Montlouis très exactement, au 3 encore plus précisément, mais dans un petit studio en étage donnant sur la cour intérieure d’un garagiste, c’est-à-dire entre le haut de la rue de la Roquette et le coin sud-ouest du Père Lachaise, eh bien me voilà tout frustré de ne point lire la suite de l’histoire de ton loft.
    Shit alors.
    Bon, c’est tout pour ce soir.

  2. Commentaire de Isabelle, le 9 novembre 2008

    Comme dans les contes. Nous nous y sommes mariés. Nous y avons eu un enfant.

    Ensuite, la vie normale à repris son cours et nous nous sommes mis en quête d’une autre maison. Le hasard des mutations.

  1. 1 Trackback(s)

  2. oct 21, 2008: A propos de l’auteur de ce blog | Demain ma maison

Commenter cet article