Fin du Brûlage : Que faire des importantes quantités de déchets verts ?

Le brûlage est interdit et puni d’une contravention de 450 euros. Il faut trouver des solutions de recyclage, traitement et évacuation des déchets verts. Il est existe plusieurs qui nécessite parfois de revoir ses façons de procéder au jardin.

Lanscaped Garden 000043164740 Small Fin du Brûlage : Que faire des importantes quantités de déchets verts ?

Réduire à la source la production de déchets : le « mulching »

Tradionnellement, on ramasse l’herbe issue de la tonte des pelouses. Et c’est d’ailleurs la tonte qui constitue la majeure partie des déchets verts. Il s’est développé une technique qui consiste à broyer très finement l’herbe tondue et d’en redéposer le résidu fin sur la pelouse. Cette technique est connue sous le nom de mulching. Un bon mulching ne se voit pas. Ces déchets verts fertilisent le gazon et le protègent du dessèchement. Il faut adapter un kit à sa tondeuse ou opter pour une tondeuse « mulcheuse ». Cette solution suppose des tontes rases et fréquentes.

Pour les allergiques aux graminées, le robot de tonte est une option à étudier.

 

Recycler les déchets sur place : par le compost et/ou par le broyage

 

Broyer

Qui apprécie de passer courbé en deux de longues heures à désherber ? Le paillis limite l’arrosage et le désherbage des massifs. Nul besoin d’acheter des écorces à prix d’or. Broyez les résidus d’élagage dans votre jardin et passer directement à la case paillage sans gaspillage.

 

 

Composter les résidus de débroussaillage et autres feuilles

Trop fin pour constituer un joli paillis, ces déchets verts gagnent à être compostés (après broyage éventuel). Ce compost ira ensuite fertiliser vos massifs et autres plantes en pot. On a beaucoup écrit sur le compost. Les puristes en font un art à part entière. Un peu de ci, mais pas trop de ça. Retourner aérer. 3 zones distinctes… Objectivement, tant de prose à de quoi dissuader de se lancer dans l’expérience. Rassurez-vous, si personne ne l’écrit, beaucoup de composteurs mettent la barre moins haut. Ils fabriquent une compostière toute simple à base de bois de palette de récupération. Ils saupoudrent quelques grammes d’accélérateur de compost à chaque remplissage. Et ne passent pas un mi-temps à gérer le compost. En deux jours, les résidus ont perdu bien du volume et en 3 mois, le compost est bon pour le service. Certes, le cocktail de bactéries, champignons et autres travailleurs de l’ombre ont fait le boulot à leur place en quatre fois moins de temps. Ce n’est pas un drame non plus, les familles qui fabriquent leur pain élèvent rarement leur levain. Acheter la levure ne minore pas leurs efforts !

 

Déposer en déchetterie

Les déchèteries reçoivent les déchets verts et les recyclent pour vous. Il vous faudra les mettre dans des sacs et les porter aux heures d’ouverture.

 

Le conseil de la blogueuse (ou plutôt un conseil d’ami !) :

Acheter des sacs dédiés (solides) pour transporter vos déchets. Ou tout autre contenant étanche !

Videz les sacs sur place et rangez-les jusqu’à la prochaine utilisation. Ne négligez pas le pouvoir de nuisance du fumet d’un jus de tonte en décomposition. Quelques gouttes de cet élixir vous accompagneront tous vos trajets !

 

Autre article sur le même sujet :

Bruler les déchets verts est-il autorisé ?

 

    Un Commentaire sur “Fin du Brûlage : Que faire des importantes quantités de déchets verts ?”

  1. Commentaire de Claire, le 27 mai 2016

    Merci pour tes conseils et tes astuces ! C’est vrai qu’avec l’interdiction de brûlage, on ne sait plus comment se débarrasser des déchets verts !

Commenter cet article