Transition énergétique (4) : la douche froide ce n’est pas pour demain !

Le débat sur la transition énergétique devrait animer l’opinion. Pourtant, il n’en est rien. La banquise fond. On y peut tous -un peu- quelque chose. La maison est un lieu de consommation énergétique silencieuse, mais certaine. Le passage à la salle de bains le matin est un point clé pour vous réveiller et attaquer la transition du bon pied.

Le passage à la salle de bain c’est un cocktail énergisant :douche kit Transition énergétique (4) : la douche froide ce n’est pas pour demain !

  • de l’eau (inutilement potable d’ailleurs)
  • de l’eau chaude
  • du chauffage.

L’eau pourrait venir du toit.

Toute l’eau que l’on utilise le matin des toilettes à la toilette est potable. C’est inutile. Mais on en a pris l’habitude. La transition vers la protection des ressources serait de s’intéresser

  • à la récupération d’eau pluviale (commencée par certains)
  • aux toilettes sèches (pas simple)
  • à un double réseau de collecte, traitement  distributions des eaux. Eau potable en petite quantité et eaux à usages sanitaires. Cette dernière est intéressante, mais encore utopique.

La récupération des eaux pluviales est une démarche amorcée par certains avec succès.

L’eau peut être collectée à partir des toits si le matériau de couverture le permet. Il ne doit pas influer sur la qualité de l’eau.

En France, la majorité des toits est en terre cuite et c’est précisément le meilleur matériau pour la collecte car il est parfaitement neutre et laisse à l’eau toutes ses propriétés naturelles. Rappelons que la terre cuite a beaucoup été utilisée (avant l’invention verre) pour conserver les liquides et les aliments.

La question de la cuve de stockage de l’eau pluviale est un débat assez animé. Le béton aurait ses adeptes mais, il s est critiqué quant à son influence sur le liquide. Les cuves plastiques n’ont pas les faveurs des puristes non plus.

douche Transition énergétique (4) : la douche froide ce n’est pas pour demain !L’eau chaude ne tombe pas du ciel

Avec le confort moderne, on a pris goût à l’eau chaude. Et comment l’eau à température arrive au robinet est un point à intégrer au débat sur la transition énergétique.

  • Certains ont équipé leur toit de panneaux solaires ou de panneaux thermiques. Ils ont amorcé la transition énergétique.
  • Quelques-uns se sont dotés d’un ballon thermodynamique. En langage courant cela signifie que leur ballon d’eau chaude est une pompe à chaleur posée à l’intérieur de la maison. La pompe prend les calories de la cave, par exemple, pour les envoyer dans le circuit d’ECS.
  • Certains utilisent leur poêle à bois, leur cuisinière à bois, de leur chaudière à bois, de leur PAC de toute la maison…. Heureux consommateurs engagés dès le matin dans la transition énergétique.
  • D’autres utilisent tout simplement l’électricité – nucléaire donc, le fuel, le gaz. Ils semblent moins avancés dans la transition énergétique. Mais, ces personnes ont peut –être un usage très sobre du chauffage et de l’eau chaude.

Si la transition énergétique fait débat, c’est peut-être aussi parce que l’on ne peut pas distribuer les bons et les mauvais points à la volée.

 

Le chauffage réchauffe vos abattis & la planète

Le confort thermique est une notion floue et fluctuante. Certains s’accommodent de 18°C d’autres aiment avoir 24 dans la salle de bains.

Deux recommandations pratiques de la blogueuse pour avancer vers la transition énergétique dans la salle de bains :

  1.   l’isolation des murs de la salle de bain doit impérativement faire l’objet d’une isolation soignée. L’ »effet parois froides » est critique quand on sort de la douche et encouragera chacun à forcer inutilement sur le thermostat.
  2. Le thermostat de la salle de bain doit être autonome par rapport à celui des autres pièces pour afficher une température de confort supérieure à celle des autres pièces. Sauf souhaiter à se promener nu et mouillé dans toute la maison…. Un choix qui vous appartient icon smile Transition énergétique (4) : la douche froide ce n’est pas pour demain !

    Un Commentaire sur “Transition énergétique (4) : la douche froide ce n’est pas pour demain !”

  1. Commentaire de logement éco responsable, le 28 mai 2013

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant; Je voulais juste ajouter mon point de vue:
    je crois que pour tout ce qui concerne le réduction d’utilisation d’eau potable (récupération d’eau de pluie, doubles réseaux) si on voit quelques réalisations en MI, en copro on est loin loin du compte
    Pour ce qui est du chauffage excessif de la salle de bain- la ventilation à récupérateur de chaleur a son intérêt. En vmc simple flux le chauffage de nos salles de bains chauffe surtout les pigeons et les chats…
    Merci encore pour cet article intéressant

Commenter cet article