thumbnail

Le tennis, comme le golf a été inventé par les Anglais. La surface initiale des terrains de tennis était évidemment le gazon. Mais le gazon, ça s’use, alors les Anglais ont inventé la terre battue. Mais, en Angleterre il pleut… Et la terre battue, devenait de la boue. Et on ne peut pas jouer sur la boue….

thumbnail

Roland Garros, le fameux tournoi sur terre battue s’achève. Le sacre des vainqueurs n’a étonné personne. Mais, les courts Parisiens recèlent quelques surprises. La météo ne s’est pas invitée. Comment comprendre qu’avec toute cette pluie la terre ne soit pas plutôt de la boue ? Parce que ce qui est battu ce n’est pas de la terre, c’est de la brique ! La brique c’est de la terre cuite. Confortable et insensible à l’eau… Comme on le dit parfois sur le blog.

thumbnail

La terre cuite est traditionnellement un matériau de structure c’est-à-dire utilisé pour l’édification des murs on parle alors de brique de mur et en matériau de toiture on emploi le terme de tuile. Mais, avec la quête de l’amélioration de la performance énergétique, on commence à voir des tuiles aussi sur les murs : en bardage. En couverture de murs et non plus seulement en couverture de toit…. Focus sur cette nouvelle solution.

thumbnail

Quand on voyage, en France et ailleurs, on se rend compte que le toit est un élément distinctif de l’architecture. La couverture donne la note. Elle harmonise les architectures et crée de l’unité. Les modes viennent contrebalancer cette réalité et désormais — dans certaines régions — on peut choisir le matériau de sa toiture.
Sans faire un catalogue — pénible et exhaustif — voici un florilège des possibilités de toiture et quelques arguments en faveur — ou en défaveur — de ceux-ci.

thumbnail

Les normes et les labels sont des repères. Obligatoires pour les unes. Informatifs pour les autres. Le « biosourcé » a l’air d’être le nouveau mot dans l’air du temps. Est-ce une parole en l’air ou un repère écologique et environnemental de poids ? Le dernier grigri du greenwashing devrait faire fureur !

thumbnail

Le petit Chaperon rouge est ce conte de toujours auquel Charles Perrault en France et les frères Grimm en Allemagne ont emprunté l’essence. « Chaperon » fait alors référence au petit manteau à capuchon. Rouge sang. Des livres pour enfants au cinéma, le petit Chaperon rouge ne compte pas ses interprétations. Il fait même de la pub. [...]