Amiante dans le bâtiment : une réalité dangereuse pour la santé

Performant et pas cher : bravo l’amiante. Des qualités indéniables qui ont présidé à un usage immodéré. Encore présente dans de nombreux foyers, le risque pour notre santé est grand et méconnu.

Santé publique : Amiante mortellement pas chère


amiante3 Amiante dans le bâtiment : une réalité dangereuse pour la santéAmiante
: Efficace et pas chère. C’est l’amiante qu’elle préfère, telle était la promesse du matériau. L’amiante s’est révélée être une bombe à retardement qui a commencé à exploser. Une bombe logée dans de nombreux foyers. L’amiante est certes interdite en France depuis 1997 mais il reste entre 3 et 5 millions de tonnes d’amiante dans les bâtiments et ouvrages, soit 60 kg d’amiante et des poussières par habitant.

Cancer bronchique et cancer de la plèvre

Les risques de l’amiante sont restés longtemps méconnus à cause des longs délais d’incubation qui ne permettait pas d’établir des liens aussi clairs pour une maladie professionnelle que ne l’est la poussière de ciment. L’amiante provoque des fibroses pulmonaires, des cancers de la plèvre. Une maladie mortelle : maladie dont la période d’incubation peut atteindre quarante ans.

Pic  de contamination à l’amiante en vue à l’horizon 2020…

La fibre d’amiante affiche une excellente résistance à la chaleur et au feu. A faible coût… Elle a été utilisée massivement dans le bâtiment en raison ses performances exceptionnelles. Elle est interdite depuis 15 ans mais ses dégâts sur la santé sont à venir. Avec 3000 morts par an en France on en est au début. Le pic de contamination est attendu en 2020.

Santé publique et scandale de l’amiante

Amiante : un désastre pour la santé publique d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

amiante danger canalisation 226x300 Amiante dans le bâtiment : une réalité dangereuse pour la santé

  • Un désastre pour ceux qui ont travaillé dans les usines d’amiante et dans les villages environnants. (Casale Monferrato)
  • Un désastre pour ceux qui ont manipulé l’amiante à la pose.
  • Un risque pour les occupants des bâtiments (maisons, appartements, bureaux, universités….).
  • Un risque pour ceux qui peuvent toucher à l’amiante lors des rénovations ou des interventions

900.000 personnels du BTP sont exposés (Plombier, tuyauteur, maçon, peintre, électricien)

L’amiante est une fibre qui vient se loger dans les poumons et qui n’en sortira pas.
Pour être respirée encore faut-il que la fibre soit dans l’air. Si on ne manipule pas l’amiante posée dans le bâtiment, le risque d’inhalation est moindre car les fibres sont majoritairement emprisonnées dans le matériau. Mais casser, percer, ou poncer de l’amiante, c’est libérer des fibres dans l’air, donc s’exposer. Pour être déposée sans risque, l’amiante doit être manipulée dans certaines conditions de sécurité très strictes.
Si on ne remplit pas les conditions, on signale et on ne touche à rien. Et on risque moins…
Voir aussi les autres articles du dossier amiante :

Commenter cet article