La façade fait peau neuve

Les contraintes énergétiques poussent le bâtiment à avancer. Les Japonais qui aiment autant le design que l’innovation explorent des voies architecturales surprenantes comme avec la MoyaMoya house. Mais ne s’agit-il pas d’un mouvement plus profond ?

MoyaMoya : maison individuelle ultra contemporaine

MoyaMoya Fumihiko Sano facade 1 La façade fait peau neuve

La très remarquée MoyaMoya House de Fumihiko Sano  est — telle une œuvre de Christo — emballée dans une toile diaphane. Une toile de métal, dont les reflets jouent avec le soleil.

MoyaMoya Fumihiko Sano toile facade La façade fait peau neuve

Ce voile évoque l’enveloppe double peau et ses bénéfices énergétiques.

En l’occurrence, le tissu est vraiment un voile qui a permis d’ouvrir de larges baies pour bénéficier de la lumière et de les voiler pour préserver l’intimité. La propriétaire des lieux, amoureuse des tissus, teint des Kimonos. La couleur a besoin de lumière. La façade de la maison protège la maison des regards, mais laisse filtrer la lumière tout en cassant ses ardeurs.

Finalement, des dehors ultra-contemporains la façade de la MoyaMoya house est peut-être réinterprétation du Moucharabieh.

IMA facade sud moucharabiehs La façade fait peau neuve

Figure arabe architecturale majeure dont on peut voir de splendides spécimens au Palais de l’Alhambra. Moucharabieh, dans sa version contemporaine, a été magnifiquement traité sur la façade sud de l’Institut du monde arabe par Jean Nouvel et le collectif d’architectes. Il semble que pour la première fois le Moucharabieh ait été traité sur l’ensemble de la façade et non pas seulement pour habiller les ouvertures.

Institut Monde Arabe facade La façade fait peau neuve

L’IMA propose une façade splendide réconciliant tradition et modernité. Conjuguant le minimalisme et l’art absolu du détail. Esthétique et bioclimatique. Orient et Occident.

 

Moya. Moya. J’aime. J’aime pas

MoyaMoya Fumihiko Sano facade totale La façade fait peau neuve

Telle n’est pas la question. Le seul à qui cette façade doit plaire est sa propriétaire. Le voisinage peut aussi être une contrainte en matière d’innovation architecturale.

 

Le point de vue de la blogueuse :

Une chose est certaine, la façade avance. Les besoins en rénovation énergétique et la raréfaction des terrains constructibles vont faire avancer les techniques et notre perspective esthétique du même coup. N’avons-nous pas déjà vu fleurir les bardages ? Même la Chambre Haute voit l’ITE d’un bon œil. C’est dire !

 

 

 

Commenter cet article