Plus-value sur résidence secondaire 2012 : le point sur les nouveaux abattements

Le 24 Août 2011 le gouvernement annonçait une révision des exonérations des plus values sur les résidences secondaires et les biens d’investissement immobilier. L’été aidant la mesure n’avait été véritablement repérée par tous. La date butoir à laquelle le nouveau barème d’imposition entre en vigueur vient de tomber : 1er février 2012.
Qu’est ce que ça change ?

maison de campagne Plus value sur résidence secondaire 2012 : le point sur les nouveaux abattements

  • en cas de vente dans les 5 ans de détention : Les plus-values seront intégralement imposées à 32,5 %
  • en cas de vente entre 5 et 15 ans de détention : Les abattements seront de 2 % par an
  • en cas de vente entre 15 et 25 ans de détention : Les abattements seront de 3 % par an
  • en cas de vente entre 15 et 25 ans de détention : Les abattements seront de 3 % par an
  • en cas de vente entre entre 25 et 30 ans : Les abattements seront de 10 % par an
  • Au delà de 30 ans de détention : la plus value résidence secondaire sera entièrement exonérée

 

Plus value résidence secondaire 2012 et nouveau barème officiellement en vigueur le 1er février 2012 : 2 cas de figure

  1. Exonération de plus values pour les biens détenus depuis 15 ans : si et seulement si ventes CONCLUES avant le 1er février 2012.appartement %C3%A0 la montagne Plus value sur résidence secondaire 2012 : le point sur les nouveaux abattements
  2. Application du nouveau barème de taxation de la plus value sur résidences secondaires : A partir du 1er février 2012 pour toutes les ventes hors résidence principale conclues

Une vente est officiellement conclue quand la promesse + signature définitive de l’acte authentique est signé chez le notaire.

 

Marché de l’immobilier : quelles conséquences de septembre 2011 à février 2012 ?

appartement %C3%A0 paris Plus value sur résidence secondaire 2012 : le point sur les nouveaux abattements

  1. - On peut s’attendre a un engorgement chez les notaires tel que celui qui a eu lieu au moment du coup de rabot sur le dispositif Scellier l’année dernière. Quelle que soit la transaction que vous aurez à faire chez un notaire cela va être la foire d’empoigne pour décrocher un rendez-vous.
  2. On peut raisonnablement imaginer un certain emballement des ventes pendant cette période. Pour les propriétaires, la tentation de réaliser des plus values exonérées sera grande en mettant à la vente leurs biens les plus lourdement taxés. Le bénéfice de voir apparaitre sur le marché des biens qui n’y étaient pas est bien réel. En période de pénurie de logements c’est toujours positif. Mais comme la date butoir de février 2012 va approcher à grand pas, négociations et transactions se feront dans un climat de précipitation. Les plus rapides seront donc les mieux servis.

Autre post sur le même thème :

Vendre ou ne pas vendre ? Que faire pour échapper à l’imposition de la plus values immobilière 2012 ?

Impots sur plus value résidence secondaire 2012 : Vers l’exonération ?

 

    38 Commentaires sur “Plus-value sur résidence secondaire 2012 : le point sur les nouveaux abattements”

  1. Commentaire de Michel, le 8 septembre 2011

    les cabanes ouvrent le débat sur cette nouvelle loi qui, si on y regarde de plus près, va pénaliser les personnes ne pouvant pas s’offrir une résidence principale. On investit 15/ 20 000€ un cabanon, une ruine à la campagne. Les travaux personnels des week-ends, des vacances ne sont plus évaluables… Elles vont devoir attendre 30 ans pour ne pas être taxées à + 30% sur les plus values. Cette loi ne viserait pas les résidences de luxe, hors de prix depuis longtemps…

  2. Commentaire de LILI, le 8 septembre 2011

    Et que se passe-t-il lorsque la résidence était notre résidence principale pendant 18 ans et qu’elle est depuis bientôt 7 ans notre résidence secondaire ?

  3. Commentaire de Isabelle, le 9 septembre 2011

    Je ne connais pas spécifiquement votre cas mais une raison personnelle vous a poussé à vous installer loin de votre résidence principale initiale. Un travail ? Peut-être que vous réintégrerez cette maison aujourd’hui secondaire ? Ce qui compte aux yeux des impôts c’est bel et bien le lieu de votre résidence principale autour de la période de la vente. Cette maison est-elle aujourd’hui à la vente ? Si c’est le cas il faut qu’elle soit vendue (Promesse + signature de l’acte authentique) avant le 1er février. Si elle n’est pas à la vente le pourcentage d’imposition de la plus value baissera chaque année et peut-être qu’à ce jour elle sera redevenue votre résidence principale ?

    Il m’avait semblé à la lecture de cette mesure que ce dispositif était un moyen de couper une niche fiscale et de récupérer dans les caisses de l’État une partie de la manne de la spéculation immobilière. Comme il semble que la spéculation n’ai pas été votre motif de déménagement de cette résidence je trouve qu’il serait intéressant d’aller plaider votre cause auprès des services des impôts et de leur demander conseil. Fondamental : Faites mettre par écrit ce qu’il vous ont dit afin de ne pas être soumis à une autre interprétation ultérieurement.

    Et tenez nous au courant, votre cas n’est peut-être pas isolé…

  4. Commentaire de ROGER, le 13 septembre 2011

    J’ai acheté il y à 15 ans une maison secondaire à rénover et qui était exonéré à 100%
    Si je la vends aujourd’hui l’abattement sera que de 5 à 15 ans 2% X10 = 20%
    Donc projet de piscine chauffage central etc. attendrons soit 15 ans ou un temps raisonnable d’exonération suppression d’emploi dans le public c’est en cours et dans le prive c’a arrive

  5. Commentaire de Malcom, le 22 septembre 2011

    Bonjour

    C’est bien de parler concrétement. Cette réforme est abusive.

    Pour un bien acheté il y a 15 ans 250 000 euros et vendu en mars 1 000 000 soit 750 000 euros de plus values ( il y a de tels biens bien placés et recherchés) la réforme va faire perdre 240 000 euros sur le prix de vente en impôts supplémentaires.

    Face à ce constat les propriétaires vont soit tous vouloir mettre en vente leur bien avant la date fatidique et le marché va être engorgé, soit garder leur bien en attendant des jours meilleurs (?!). Dans le premier cas la concurrence entre des biens comparables mis soudainement sur le marché sera telle et les acheteurs en si grande position de force que le marché explosera à la baisse. Dans le second cas le marché sera bloqué pendant des années.

    Belles persepctives !

  6. Commentaire de Philippe, le 23 septembre 2011

    Cette nouvelle fiscalité portera sans doute un coup rude à l’immobilier. Les ventes vont se précipiter d’ici à février puis stagneront longtemps.

    Cette mesure ne sera pas favorable au secteur de l’immobilier car les investisseurs privés ( les gens comme nous ), hésiteront à acheter une résidence secondaire car il n’y a pas de stabilité même à long terme. Rien ne garantira en effet que les plus value ne passeront pas à 50% ou même 80%.

    De nombreux ménages compte sur la revente de résidence secondaire pour le financement de retraites. On met à mal leur démarche de sécurisation d’avenir.

  7. Commentaire de Isabelle, le 23 septembre 2011

    Vous avez raison de souligner cet aspect. Il est vrai qu’en ces temps troublés les Français ont eu recours à l’immobilier comme une sorte de livret A – en pierre ! Un compte épargne retraite en dur … Le remboursement des crédits étant une sorte de mode d’épargne « forcée ».

    Ces choix patrimoniaux se trouvent effectivement dans la ligne d’application de cette réforme. Préparer sa retraite à 40 ans en achetant un bien c’était faire preuve de prévoyance. Cette fiscalité nouvelle imposera de l’acheter à 30 pour qu’il soit libérable à 60 exonéré de taxe. Cela me parait peu réaliste, 30 ans c’est plutôt l’age de l’achat de la résidence principale.

  8. Commentaire de Alexandre, le 4 octobre 2011

    Nous avons acheté une maison en seine et Marne en 2001, en 2008 nous avons déménagé sur Marseille, nous avions mis notre maison en vente et crise des subprimes oblige,après 8 mois nous nous sommes résignés à louer cette maison. Aujourd’hui nous avons acheté une maison sur Marseile mais sans apport. Nous avons dû faire un crédit total. Le bail de trois ans se termine pour la maison de Seine et Marne et enla remettant en vente, nous voila ponctionnés à cause d’une crise du système et des banques. Dans la même incohérence, que’en est il de ceux qui font un crédit relais et qui n’ont pas vendu dans l’année?!! Avec ce gouvernement on touche le fond de l’amateurisme…

  9. Commentaire de lyliane, le 8 octobre 2011

    pour moi, ma maison qui est secondaire été ma maison principale, je ne suis pas arrivée à la vendre pour faire un apport lors de l’achat de ma maison principale, j’ai dû emprunté plus et faire un crédit plus long,échéance lourde et vus notre ages, mon mari à la retraite, je comptais ne plus avoir de crédit, donc je perds sur tout les tableaux puisque maintenant je serai taxée, alors que je ne l’aurai pas été avant si j’avais pu vendre ma maison, lors de cet achat.

  10. Commentaire de Isabelle, le 9 octobre 2011

    Merci Lyliane pour votre témoignage. Une situation bien injuste en effet.

  11. Commentaire de Isabelle, le 10 octobre 2011

    Lyliane, J’ai fait des recherches pour vous car je trouvais votre situation inique.

    Il semble que le législateur l’ai envisagée. Il y a des exonérations accordées aux retraités. Il y a donc un espoir que vous ne soyez pas concernée. Prenez conseil auprès d’un professionnel sur les modalités. Votre notaire me semble être la personne la plus indiquée en pareil cas. Bonne chance.

  12. Commentaire de Christelle, le 19 octobre 2011

    Bonjour,
    la situation est la même pour moi, nous avons fait construire notre maison et au bout de 3 ans nous avons déménagé dans les DOM pour mutation. Notre maison a donc été mise en location et nous sommes nous même devenus locataires. C’est la seule maison pour laquelle nous sommes propriétaires. les locataires viennent de nous donner leur préavis, nous envisageons du coup de vendre malgré le fait que la maison ait moins de 5 ans.Pour nous cette maison reste pourtant notre maison « principale » même si apparemment la loi ne le verra pas sous cet angle…

  13. Commentaire de jean-marc, le 19 octobre 2011

    Cette loi est abusive, merci au gouvernement.
    Par contre, je ne veus pas entendre des gens se plaidre alors qu’il ont acheté un bien 250 000 euros et qu’il le revendent 1 million 15 ans plus tard!!!
    Il vous restera encore 500 000 euros de Plu value quand même, vous avez bien profité de l’explosion du marché et de la spéculation!

  14. Commentaire de lionelle, le 20 octobre 2011

    messieurs les députés,mrs les senateurs,c’est facile de bouziller le plan retraite de plein de gens au revenus corrects,mais pas pour autant RICHES,moi j’ai contruit de mes mains une petite maison,louée, pour pouvoir la vendre pour ma retraite,20°/° de tva et 32°/° de prelevement,mes enfants pourront-ils payer une maison de retraite si nous nous le pouvons plus!!!les grosses plus values c’est paris,les grdes villes,la cote,mais la province!!!! « M…. » messieurs,donnez donc l’exemple,vous qui êtes gavés d’avantages,dans les beaux palais payés par nous et vos retraites et salaires cumul etc…vous me faites honte!!

  15. Commentaire de Isabelle, le 20 octobre 2011

    Lionelle, Christelle et tous les autres…

    Comme vous le savez, un amendement a proposé d’assouplir cette situation. Tous les détails de l’amendement qui devait être revoté en séance publique ici : http://www.demain-ma-maison.com/aufildeleau/impots-sur-plus-value-immobiliere-vers-lexoneration/

    Les informations qui filtrent pour l’instant sont moins encourageantes que ce que proposait cet amendement.

    Pour faire simple : La vente d’une résidence secondaire devrait être exonérée de taxe sur les plus-values lorsque le cédant n’est pas propriétaire de sa résidence principale sur la 4 années qui précèdent la vente de la résidence secondaire. L’intégralité du produit de la vente de la résidence secondaire devra être utilisé pour l’achat de la résidence principale. Donc pas plus de plan retraite en vue.
    L’ensemble du processus législatif n’est pas clos donc toutes ces infos seront à compléter / à confirmer …. à suivre !

  16. Commentaire de dobernad, le 22 octobre 2011

    en lisant tous vos commentaires, je ne peux que valider ce dégout ! on se gave sur notre dos , c’est hallucinant…
    venant d’être mutée, mais maison faisant l’objet d’un pret relais… à quelle sauce allons nous être mangé ?
    nous hésitions entre louer la maison actuelle pour avoir un pécule à notre retraite, ou la vendre pour rembourser par anticipation notre crédit sur la nouvelle maison…. le choix va donc être vite fait ! nous sommes obligés de vendre, et avec un coup de chance , et une tournée de chaise musicale gouvernementale, notre maison sera vendue en quatrième vitesse, qu’ils allègeront cette disposition lamentable… peut être devrions nous investir à l’étranger pour anticiper la retraite d’une autre façon…. écoeurée !!!

  17. Commentaire de Yann, le 4 novembre 2011

    Bonjour,
    je suis propriétaire d’une maison achetée en 2002.
    Militaire, j’ai été muté en 2004 dans une autre région. La maison a donc été mise à la location et je loue une autre maison dans une autre région.
    La maison dont je suis propriétaire est-elle considérée fiscalement comme une maison secondaire ? Quels impôts devrais je payer si je vendais cette maison pour acheter une résidence principale dans la région oû je travaille ?

    Merci par avance de votre éclairage.

  18. Commentaire de thierry, le 6 novembre 2011

    une salle histoire de taxe immobilière

    bonjour a tous ,

    Je suis papa de 4 enfants dans des momments difficiles biensur ; je suis en invalidité cat 2 ne pouvant retravailler pour subvenir au moyen de notre famille , ma femme est mère au foyer , donc elle s’occupe de nos enfants et de moi même .pas le choix
    aprés 15 années d’efforts pour garder notre maison secondaire que nous avions preté a deux handicapés de notre famille en attendant ces 15 ans de possession
    nous pensions que la vente de cette maison allait nous aider a finir notre vie tranquille .Et malheureusement ce changement de taxe immobiliere prevu par Mr sarkosy et son gouvernement en fevrier 2012 met tout a l’eau . Toute notre vie s’ecroule devant nous ; nous nous sommes privé 20 ans avec toute la famille pour restaurer notre maison , même les enfants nous ont aidés pendant les vacances scolaire . pas de loisirs ni de restaurants , en esperant profiter maintenant et voila le resultat ……
    de plus nous depassons de 70 € sur nos revenues ( sans etre imposable aussi ) pour etre exoneré de plus value immobilière , resultat 80 000 € en cas de vente a donner chez notre notaire .merci Mr le president !!!!!
    je pense que ce projet de maison secondaire est un contrat avec l’etat , donc si l’etat voulait passer cette nouvelle loi , la moindre des choses serait de metre en place celle-ci sur les nouveaux achats et de prevenir les gens comme nous de leur avenir incertain ; ce serait plus juste non ?
    reflechissez Mr le president , nous ne pouvons plus payer dans cette societé sans devenir incontrolable , et de plus nous allons vers une societé qui couterat de plus en plus d’argent a l’etat ; car prochainement nous demanderons tous de l’aide pour vivre normalement …….quelle misère !!!!
    nous sommes vraiment dégoutés ,c’est injuste , voilà tout
    thierry

  19. Commentaire de SUZANNE, le 7 novembre 2011

    eh! oui « placez dans la pierre » nous avait on dit, on aurait mieux fait de ‘profiter’ de notre argent au lieu de faire un crédit presque terminé. nous sommes à la retraite, ce bien était notre ‘plan d’épargne retraite’ on a tout fait pour n etre à la charge de personne la revente de ce petit studio devait le permettre. Au fait mesdames et messieurs les décideurs nantis, dans les mesures d’austérité décrites aujourd’hui qu’avez vous prévu pour vous et vos copains les trop riches !! sans doute des exonérations !!! 1789 n’a t’il donc rien changé ??

  20. Commentaire de Eric, le 11 novembre 2011

    Il me semble qu’à l’origine cette taxe sur les plus values avait été introduite pour LUTTER CONTRE LA SPECULATION IMMOBILIERE. On est bien loin de ce but avec cette dernière révision de la loi.
    Ne nous voilons pas la face, que va inciter cette nouvelle contrainte fiscale ? La fraude, ni plus ni moins, les dessous de table en liquide et toutes les magouilles que l’on peut imaginer. Donc on va transformer d’honnêtes citoyens qui s’étaient souvent sacrifiés pour acquérir un bien immobilier qui leur semblait un placement sûr en fraudeur du fisc !!! Belle opération, alors que la taxe sur les transactions financières qui rapporterait infiniment plus est une nouvelle fois renvoyée aux calandres grecs….

  21. Commentaire de Carole, le 13 novembre 2011

    Bonsoir,

    J’aurai aimé avoir une précision quant au fait de l’exonération de plus-value immobilière si nous ne sommes pas propriétaires de notre résidence principale.
    En effet, nous louons 4 studios ce qui nous permet de payer notre crédit pour notre maison principale.Ayant besoin de liquidités nous envisagions de vendre ces appartements pour rembourser le prêt de notre résidence principale… Sommes-nous considérés comme propriétaires même si notre maison principale l’est grâce à un crédit, ou faut-il être en location pour cela?
    Merci de votre éclairage

  22. Commentaire de Isabelle, le 14 novembre 2011

    Pour Carole,

    Si je comprends bien vous êtes 4 fois propriétaires (avec les studios) et une fois propriétaire avec la maison. Propriétaire de vos dettes mais propriétaire quand même…. (car votre nom est apposé au bas d’une titre de propriété). Et vous souhaiteriez vous défaire des studios et réinjecter le produit des ventes dans le remboursement de votre prêt principal.
    Réinjecter les sommes perçues dans la résidence principale me semble coller à l’esprit de l’esprit de l’amendement (voir mon commentaire du 20 octobre). Mais vous ne devriez cependant pas avoir été propriétaire de votre résidence principale dans les 4 années qui précèdent la vente. Je crains que vous ne puissiez bénéficier de cet amendement. Je vous recommande d’en parler à votre notaire qui sera la seule personne en mesure de vous donner un réponse fiable et sûre.
    Ces lois et amendements sont nouveaux même les experts doivent être quelque peu déroutés. Partagez -vos expériences et les réponses des hommes de loi.
    Bon courage !

    Je vous recommande d’aller voir un notaire

  23. Commentaire de Isabelle, le 14 novembre 2011

    Réponse destinée à Yann, Bonjour Yann,

    Résidence secondair est un abus de langage. Cette loi vise tous les biens immos à l’exception de la résidence principale. La résidence c’est là où vous vivez, où vous payez vos impôts…etc. Donc c’est le lieu de votre mutation.

    Avec le nouvel amendement (voir mon commentaire du 20 octobre) vous serez en mesure de vendre votre ex-résidence principale actuellement louée et réinjecter les sommes perçues dans votre nouvelle résidence principale. Attention aux conditions et aux délais de 24 mois.

    (détails sur les exonérations dans un autre article du blog : http://www.demain-ma-maison.com/aufildeleau/impots-sur-plus-value-immobiliere-vers-lexoneration/

    à bientôt sur ces lignes…

  24. Commentaire de sylviane, le 19 novembre 2011

    Bonjour,je possède une petite maison dont je rembourse encore le prêt elle est en location depuis deux ans et demi, je l’avais quittée pour m’installer avec mon conjoint, nous nous sommes séparés et j’ai été obligée de prendre une location depuis 4 mois, j’ai décidé de vendre mes locataires sont acheteurs et j’apprends aujourd’hui que ma maison et considéré comme résidence secondaire et j’aurai une plus value de 100 000 euros quelle honte pour un petit bien que je bats à garder étéant en retraite j’ai été obligée de retrouver un petit boulot pour me payer un loyer. J’ai décidé de ne plus vendre, je suis écoeurée.

  25. Commentaire de ZABOU, le 30 novembre 2011

    après mutation, ns avons quitté la France métropolitaine en 2005 pr les Dom. En 2008, sachant que ns étions mutés à l’étranger ds des pays à risques, ns avons investi ds un pied à terre au cas où et en prévoyant qu’il serait utilisable par notre fille ainée en 2011/2012 lors de son retour en France pr ses études. Ce petit appart n’était pas loué. Ns avons contracté un prêt pr cet achat.(Impôts payés en tant que résidence secondaire avec taxation maximale puisque ns sommes expatriés) La situation politique et économique mondiale fait que ns sommes remutés en France et réintégrons cet appartement (il est déclaré résidence principale depuis ce mois-ci date de notre premier bulletin de salaire français). Mais il est trop petit pour toute la famille et nous souhaitons le vendre pr acheter plus grand.
    Sommes nous concernés par cette nouvelle fiscalité ? Y-a-t-il un délai entre le passage en résidence secondaire à principale pour vendre sans que l’on soit concerné ? Les prix ayant flambé nous ferons forcément une plus-value à la revente que nous souhaitions utiliser pour rembourser par anticipation le prêt et faire un apport sur le nouveau prêt. Qu’en est-il exactement par rapport à notre cas ne sachant pas à quelle date nous vendrons ?

  26. Commentaire de fabrice, le 5 décembre 2011

    Pour justifier des décisions non démocratiques, les gouvernements qui se sont succédés depuis 1973 ont toujours pris exemple sur ce qui se passe à l’étranger.
    Limitation de vitesse, comme dans tel pays! taux d’alcoolémie comme dans tel autre, age de départ à la retraite comme dans tel autre encore! Cela a permis de limiter à chaque fois la liberté individuelle.

    Pour la taxation sur les plus value immobilière sur 30 ans, loi scélérate qui s’attaque à l’épargne des classes moyennes, là, rien, silence radio, pas de comparaison!
    Et pour cause! La plus value est taxable à 10 ans en Allemagne, 8 ans en Belgique, 5 ans en Italie.
    Il faut donc taire les comparaisons.

    Mais la France est le plus beau pays du monde, celui de la liberté, que tout le monde envie, c’est ce qu’ils nous disent pour qu’on se rendorme, et c’est ce qui permet de mettre en place leur nouvelle dictature, financière celle là.
    C’est une spoliation organisée.

  27. Commentaire de Sylvie, le 13 décembre 2011

    Réponse à Fabrice… Vous avez entièrement raison Fabrice. Vous avez oublié
    l’ISF (je n’y suis pas.)La France est seule à avoir concervé ce stupide impôt.Depuis 1981 il est la cause de l’évasion des capitaux. Chaque jour des
    fortunes quittent notre pays. Que ferons nous lorsqu’il ne restera que des
    pauvres pour payer les retraites,les RSA,l’aide aux étudiants etc.etc.
    SVP à nos Dirigeants : Stoppez l’hémorragie… En supprimant purement et simplement cet impôt, nous aurions une chance de garder les quelques riches
    encore présents chez nous, dont nous avons tant besoin.

  28. Commentaire de Sylvie, le 15 décembre 2011

    Réponse à Malcolm du 22/11 et à Jean du 19/11 et par la même occasion BRAVO
    à Eric pour sa lucidité le 11/11.
    Arrêtez messieurs de citer ce cas. Une plus-value de 750.000€ en 15 ans!!!
    Cette vente est elle seulement bien réelle ou le fruit de l’immagination ou
    d’une rumeur? Si celà était en seriez vous jaloux? Il s’agirait en tout cas
    d’un cas isolé bien loin de la généralité,comme un gain au LOTO.
    Pour le Français de classe moyenne cette nouvelle taxation est inacceptable.
    Prenez messieurs votre calculette ou faites une simulation…Si vous avez acheté un bien voici 25 ans; si en 25 ans votre plus-value est de 75.000€ vous devrez payer un peu plus de 24.000€.Alors si vous trouvez celà normal
    et si vous êtes dans ce cas,attendez le 1er Février 2012 pour vendre. Vous
    ferez un geste citoyen et la France vous dira MERCI.

  29. Commentaire de Michelle, le 22 décembre 2011

    Bonjour,
    Je suis en instance de divorce depuis 4 ans !!! .. Mr devait quitter le foyer mais comme les choses n avancaient pas c est moi qui suis partie. j ai donc aujourd’hui une location et suis propriétaire en indivision d une maison. La plus value s appliquera sur ma part de la maison et non sur celle de

  30. Commentaire de didier, le 17 février 2012

    Je vous évoque le cas suivant, pour préparer ma retraite j’ai acheté en temps que résidence secondaire, il a 5 ans un petit studio en bord de mer. Souhaitant y séjourner 4 mois dans l’année j’envisage d’acheter un F2 dans la même résidence. Si j’applique la nouvelle loi le prix d’une pièce supplémentaire va me coûter le prix au m² plus la plus-value que je vais devoir acquitter sur mon studio. C’est beau la justice!

  31. Commentaire de SylvieR, le 2 mars 2012

    Réponse à Didier.
    Vous n’expliquez pas Didier si vous vendez votre studio,ou si vous le gardez
    en achetant une pièce de plus attenante pour tranformer votre studio en T2.
    Dans le premier cas,puique l’achat de votre studio est très récente (5 ans)
    ancienne loi ( 15 ans ) ou nouvelle loi (30 ans)il est sûr que vous devrez
    acquitter de la plus-value. Par contre si vous n’ajoutez que des M2,vous ne
    paierez que la surface en plus car il n’y aura qu’un acte d’achat. Par contre si vous vendiez votre studio et achetiez un T2,il y aurait 2 actes bien distincts et malheureusement pour vous,ce n’est que justice,et votre amertume n’est pas légitime

  32. Commentaire de antoine, le 4 mars 2012

    soi disant que l’immobilier c’était un patrimoine on vent puis on achète plus de résidence secondaire avant on attendais 15ans on vendais puis on pouvait acheter à un autre endroit une autre résidence secondaire attendre 30 ans trop long avec les charges que l’on a plus les taxes ce n’est plus valable d’acheter une résidence secondaire même pour être en location

  33. Commentaire de viviane, le 6 mars 2012

    Suite au décès de ma mère, je vais hériter d’une maison dont elle avait l’usufruit mais dont je suis « nue propriétaire » de la moitié depuis le décès de mon père. Pouvez-vous me dire si je serai soumise à la plus value ?

  34. Commentaire de Stéphane, le 7 mars 2012

    Peux-tu déménager dans la résidence secondaire quelques mois, le temps de la vendre (avec changement telephone, electricité, ect…). De façon à la déclarer comme résidence principale.

    Manifestement, il n’y a pas de délais habitation minimum pour une résidence principale.

    Y a-t-il un risque ?

  1. 4 Trackback(s)

  2. mai 13, 2012: Récapitulatif des plus values sur résidences secondaires | residencessecondaires
  3. mai 15, 2012: Les plus-values vous privent-elles d’un investissement sur les résidences secondaires ? | residencessecondaires
  4. mai 15, 2012: Immobilier pour la retraite « imposition2012fiscalite
  5. mai 15, 2012: 3 règles d’or pour bien investir dans l’immobilier « imposition2012fiscalite

Commenter cet article