François-Marie à Paris … L’immobilier comme on aimerait en profiter plus souvent. Ou pas.

La zone A est, dit-on, tendue. Les appartement sont petits et surpeuplés. Les faits sont tétus mais quelques insurgés ont apporté leur pierre à cet édifice de taille. Liliane Bettencourt aura prêté son concours (voire donner ) pour éclairer d’un jour nouveau le tableau immobilier parisien. Son implication dans le mécénat des Arts et Lettres n’était plus à démontrer. Allons voir sur place… l’antre chic et secret de la rue Servandoni.

Grâce à ses largesses, Liliane Bettencourt a crée une île, une île loin de celle des Seychelles.

Un écrin en plein Paris. Un micro climat immobilier sévit rue Servandoni. Loin des convoitises et de la surpopulation.

rue servandoni google map François Marie à Paris ... Limmobilier comme on aimerait en profiter plus souvent. Ou pas.

L’AFP s’est rendue sur les lieux et nous fait un compte rendu de visite immobilière agrémenté de quelques pipoleries dont Demain-ma-maison vous fera grâce.

.

Le débat porte sur l’habitat. « What else ? ».

.

Le sujet intéresse suffisamment pour que France Info à son heure de grande écoute reprenne tous les détails de l’immeuble de François-Marie Banier qualifié d’ »antre chic ».

.

.

Qu’apprend t-on sur les ondes quant au logement des « grands » de ce monde ?

.liliane bettencourt le vaut bien François Marie à Paris ... Limmobilier comme on aimerait en profiter plus souvent. Ou pas.

Vivre à Paris c’est bien :

Avec les revenus de François-Marie Banier enrichis du coefficient multiplicateur de la plus grande fortune de France c’est mieux.

Le 6° arrondissement : un placement sûr.

Quand on est un artiste, écrivain de surcroît,  il est de bon ton de prendre ses quartiers à Saint Germain-des-Prés. Chacun ses faiblesses. François-Marie a cédé à celle du respect des conventions en vigueur dans son milieu professionnel. l’AFP nous décrit une cour et la juge « ordinaire ». Les bambous et les Hortensias roses n’étaient peut-être pas assez florissants…

L’eau c’est la vie : vite une piscine !

francois marie banier liliane bettencourt dons François Marie à Paris ... Limmobilier comme on aimerait en profiter plus souvent. Ou pas.Pour commencer piscine au rez-de-chaussée, c’est vrai c’est chic. Presque autant que la litote, qui a présidé à la construction du bassin d’une dizaine de mètres de longueur, est drôle. »un bassin que Liliane m’avait conseillé de bâtir » pour nager, raconte M. Banier. Elle disait que « j’en avais besoin ». Petites piques entre amis ne saurait nuire à si grande amitié.

Rien ne vaut le charme des vieilles pierres  : ah… si les murs pouvaient parler

La demeure aurait abrité d’Artagnan. Les récits des mousquetaires nous enchantent. Si les murs de François-Marie ne parlent pas, ils voient .  Rien de moins que 14 caméras à demeure. On n’est jamais trop à cheval sur la sécurité dans la maison des mousquetaires.

Malgré ce tableau idyllique avec moult détails sur les appartement privés des uns et des autres sur ce blog on a encore plusieurs questions maison …. Ah si seulement on pouvait compléter l’interview du « cher ami » de Liliane Bettencourt.

- L’histoire ne dit pas si l’immeuble est un monument historique.dartagnan paris François Marie à Paris ... Limmobilier comme on aimerait en profiter plus souvent. Ou pas.

Est-il classé ? Est-il inscrit à l’inventaire des monuments historiques ? Bénéficie t-il des faveurs fiscales réservées à la rénovation du patrimoine français ? Les lieux ont a abrité le comte d’Artagnan : ouvrent-ils leurs portes  aux journées du Patrimoine ? A l’heure où les niches fiscales sont rabotées l’investissement immobilier en monument historique à de beaux jours devant lui. Certes, mais il est bon d’avoir un capital financier et/ou amical de bonne facture pour se l’offrir.

- Surpopulation ou sous population  ?

On espère que François-Marie n’était pas là quand l’INSEE est venu prendre des renseignements sur son logement. A lui seul, il ferait augmenter la taille moyenne des appartements à Paris !

On sait que l’espérance de vie dépend du degré de peuplement des habitations. Quand on est trop nombreux l’espérance de vie baisse et, passé un certain seuil, quand on est trop isolé dans beaucoup de m2 c’est aussi le cas.

Le conseil de la blogueuse :

se montrer chevaleresque et inviter beaucoup de monde à partager ces M2 amicaux….

- Attention à la santé :

francois marie domicile servandoni afp François Marie à Paris ... Limmobilier comme on aimerait en profiter plus souvent. Ou pas.François Marie Banier à l’air fort préoccupé de la sienne.
Nager, faire du sport c’est bien. Mais l’humain inspire 23 000 fois par jour. Plus encore quand il fait du sport. François-Marie a-il contrôlé la qualité de l’air de son hôtel particulier ?  Sauf a avoir installé une ventilation de l’air des plus pointues la présence d’une piscine au rez-de-chaussée est un facteur de risque. L’humidité favorise la prolifération de germes dans la maison  qui aura à la fois une incidence sur la santé des résidents et sur la pérennité du bâti ( un expert de l’humidité vous dit pourquoi) . La mauvaise qualité de l’air inspiré est sévèrement pointée du doigt dans nombre de troubles de la santé. (à cause du syndrome habitat malsain).

Classement monument historique ou SEVESO ?

Autant d’œuvres d’art relève du « petit Musée » autant de sécurité également. Attention, les équipements électroniques génèrent une pollution électromagnétique dont on ne connait pas encore la portée. (les ondes en question). D’autant que la conservation des 700 000 négatifs bourrés d’hydroquinone (magnifique dérivé du phénol) suppose pour la qualité des négatifs et celle des résidents une ventilation efficace. A l’époque de d’Artagnan le confinement des lieux n’était guère un souci. Pas plus que le suréquipement électronique et ni présence de produits chimiques en grande quantité.

francois marie banier passe compose François Marie à Paris ... Limmobilier comme on aimerait en profiter plus souvent. Ou pas.

Mais avec le confort moderne apparaissent certaines pathologies de civilisation. Dans le cas du bon ami de Liliane Bettencourt les risques s’accumulent. Alors comment installer un ventilation en conciliant la dimension historique des lieux ? Une question à laquelle les ABF (Architectes bâtiments de France) sauraient répondre… A vous le boulevard Morland !

- A l’heure des bâtiments BBC et de la prochaine règlementation thermique 2012,  avant garde rime avec développement durable.

Le développement durable dans son acception anglaise évoque d’ailleurs l’environnement dans lequel vit François-Marie Banier – même si c’est un faux ami – Sustainable Luxury.  Allons, François-Marie, la prochaine tendance arty c’est l’habitat responsable, il est grand temps de s’y mettre…

Commenter cet article