Eau en France : Liberté égalité liquidité

Avec le sommet Mondial de l’eau qui se tient actuellement à Marseille, on regarde l’eau d’un peu plus près. Le retour de la sécheresse est annoncé. La potabilité de l’eau en France est encore imparfaite. Le prix de l’eau en France est presque un tabou. Ni homogène, ni officiel, ni normé, ni facile à consulter. Collecter et économiser l’eau vont devenir une démarche courante. Que faire pour réaliser des économies d’eau substantielles ?

L’eau est une nécessité dont l’accès devient plus complexe pour les nécessiteux.

D’ailleurs Le quotidien Le Parisien qui tire à plus de 600 000 exemplaires a consacré son dossier de mardi 13 mars à l’eau qui devient inaccessible.

dossier le parisien Eau en France : Liberté égalité liquidité

Accéder à l’eau : un droit humain

  • Accéder à l’eau potable est un droit humain reconnu depuis 2010 par les Nations Unies
  • Le prix de l’eau doit rester à la portée des plus modestes.
  • Selon les tarifs pratiqués localement l’accès à l’eau est plus ou moins abordable… Et le prix de l’eau n’est pas limpide !

D’ailleurs la commission européenne vient de lancer en mars 2012 une procédure enquête pour abus de position dominante sur le marché de l’eau en France.

En France, l’accès à l’eau potable coule de source… légale.

  • La loi sur l’eau adoptée en 2006 impose  »un droit à l’eau potable dans des conditions économiquement acceptables ».
  • Mais la facture devient parfois imbuvable.

3% du budget familial annuel : telle est norme du prix de l’eau fixée par l’OCDE

Début 2011, le Sénateur Christian Cambon,  a obtenu le vote à la quasi-unanimité des parlementaires d’une loi instituant un dispositif d’aides à l’accès à l’eau en fonction de ce seuil de 3%.

  • 0,5 % des recettes des services de l’eau et d’assainissement peuvent être allouées aux Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL).
  • Ces fonds seront gérés par les départements sur demande des maires. Les fonds aideront les foyers en difficulté à régler leurs factures d’eau impayées. 80.000 à 100.000 familles sont concernées par ce texte.

Certains fournisseurs d’accès à l’eau ont déjà mis en place une tarification progressive en fonction des revenus des ménages. Un quotient familial pour l’eau.

Lire la suite du dossier spécial EAU :

2. Eau : Collectez. Économisez : une solution durable pour les particuliers

3. Eau potable : un peu plus de transparence sur la turbidité de l’eau du robinet

Commenter cet article