Querelle de voisinage : maison contemporaine en débat

Les tendances américaines finissent souvent par traverser l’Atlantique. En voici une qui a attiré notre attention. Les voisins d’un quartier réputé pour son style architectural se sont ligués contre une maison contemporaine qui y déroge. L’association a obtenu que la maison contemporaine soit détruite. La maison contemporaine en débat.

Chaque style est porteur de son époque.

art deco miami beach Querelle de voisinage : maison contemporaine en débat

Etre historique ou ne pas être. Telle est la question. « You cannot build a historic home. You can only build a home in the year that you are building. In a hundred years from now, our home will be historic » disent les propriétaires  de la maison menacée de destruction pour non-conformité au style historique du quartier d’Oakwood (Raleigh, NC, USA).

L’architecture, comme le mobilier produisent des styles qui expriment un style de vie, une vitalité, une époque.

Les années passent et les styles changent.
— On peut tous les réduire au « j’aime — je n’aime pas »
— On ne peut pas seulement les réduire au « j’aime — je n’aime pas »

Et un quartier tout entier dégage parfois une unité esthétique de valeur.

Chaque modèle architectural pris dans un ensemble harmonieux est magnifié par le Tout.

  • Que serait Nancy sans L’Art Nouveau ?
  • Que serait Venise sans le style Renaissance ?
  • Que serait Miami Beach sans l’Art Déco ?
  • Que serait Paris sans Haussmann ?

De l’unité nait l’harmonie

Le baron Haussmann a imposé cette thèse de la conformité à Paris en son temps. Au XIX°siècle, son modernisme à tout crin, son «culte de l’axe » étaient vivement critiqués. Eugène Haussmann fut à l’époque surnommé «l’Attila de l’expropriation ». Paris est aujourd’hui la ville la plus touristique au monde. “Paris embellie, Paris agrandie, Paris assainie” a tenu son pari. Et Paris tient toujours.

Hier trop moderne. Aujourd’hui admirée. L’Histoire a donné raison au Préfet moderniste. Aujourd’hui Paris est haussmannienne et la ville protège cette esthétique grâce aux ABF (Architectes Bâtiments de France).

L’harmonie architecturale suppose un sacrifice soit au passé, soit au futur. Soit aux deux.

L’intérêt commun de l’ensemble l’emporte sur l’intérêt particulier.
Et c’est bien ce qui semble poser problème dans cette ville américaine de Caroline du Nord. Le quartier d’Oakwood s’enflamme, car sa dominante historique, fierté célébrée localement se trouve « entachée » par une incursion contemporaine. Toutes les maisons ont une dimension historique aux accents néo-victoriens qui donne une tonalité au quartier et qui valorise financièrement chaque maison.

C’est précisément cette dévalorisation individuelle des patrimoines immobiliers du voisinage qui a provoqué la levée de boucliers.

Architecture : La querelle des anciens et des modernes

La vieille Europe a l’habitude de son passé et a appris à le protéger. Le Nouveau Monde n’a que peu de témoignages véritablement anciens. La culture américaine résolument moderniste peut se montrer chatouilleuse quant à ses vestiges — d’autant qu’ils sont peu nombreux !
C’est exactement ce qui se passe à Raleigh.

Cet épisode américain soulève des questions de fond.

Des questions utiles et nécessaires lors d’un achat de maison. Il faut se les poser. Et se poser avant d’y répondre.

Comment la maison que je souhaite acquérir est-elle inscrite dans le quartier ? C’est aussi une question importante avant de choisir un architecte ou un maitre d’œuvre pour construire une maison individuelle.

Car même une maison individuelle n’est pas seulement individuelle.

Elle s’inscrit dans un quartier, dans une ville dans une région. Dans un patrimoine collectif.

Qu’est-ce qui prime ? À vous de voir. Voici quelques questions pour vous aider à trouver vos réponses.

Doit-on rester figé dans une époque ?

  • Quand un quartier a sa personnalité doit-on seulement faire des variations sur le même thème ?
  • Une maison contemporaine isolée dans un quartier risque-t-elle de dévaloriser le quartier tout entier ?
  • Une maison contemporaine — donc à la mode d’aujourd’hui — sera -t-elle une maison datée demain ?
  • Que penser des quartiers typiques où fleurissent des maisons cubes de ci — de là au milieu d’un ensemble architectural aux tonalités différentes ?
  • Faut-il penser sa maison en termes de goût individuel ou d’intégration dans un ensemble ?

 

Le conseil de la blogueuse :

Pensez à votre intérêt et à votre envie d’aujourd’hui versus la valorisation de votre investissement à la revente dans 10-15 ans. Confrontez les deux et prenez une décision éclairée. 

Commenter cet article