Architecture : Retour au brutalisme ?

Le brutalisme n’est pas une façon de vivre. C’est un style architectural. Et pourtant…

architecture brutaliste Architecture : Retour au brutalisme ?

Le béton brut a la cote. Les formes nettes. Les lignes brisées.

 

  • Pourquoi tant de gris dans un monde de brutes ?
  • La météo n’est pas assez grise qu’il faille ajouter du gris au gris ?
  • Les relations ne sont-elles pas assez tendues pour ajouter des angles aigus ?

 

Brut de béton, brut de décoffrage n’est pourtant pas un compliment. Après avoir crié au scandale pendant 30 ans pour sauver les villes bétonnées, on y revient.

La mode est un éternel recommencement et la mode est à l’architecture brutaliste.

Alors voilà, fan de design. Emerveillée par la création. Je suis un peu déçue par cette éternelle variation autour du cube et à ce parti pris qui met en scène le béton. Avoir une maison cube c’est chic. Les matériaux à nu c’est beau.

Pourquoi pas, mais quelle créativité architecturale dans tout cela ? C’est moderne ? C’est contemporain ?

  • Pas du tout, le modernisme a été moderne (anticipé par ‪Frank Lloyd Wright 1867-1959, couronné par le Bahaus, Ludwig Mies van der Rohe et Walter Gropius, illustré par Le Corbusier). Le fait est : le modernisme est un mouvement clos.
  • L’architecture brutaliste n’est pas contemporaine non plus. Le brutalisme a été moderne dans les années 50 à 70. Puis il a été daté. Décrié. Déprécié.

La photo ci-dessus témoigne de la modernité de l’architecture brutaliste des années 70. En couleurs et avec moins de grain on pourrait penser à une création 2014….

Que diront ceux qui vondront vendre leur maison cube dans 10 ans ?

Ils s’entendront reprocher le style blockhaus de leur maison. Leur patrimoine en sera amputé d’autant. La présence de maison contemporaine dans un environnement typique d’un autre style fait ailleurs l’objet de critiques et de décisions de justice.

Un parti d’avenir oui s’il est créatif. Le recyclage des vieux courants architecturaux n’est ni inventif, ni contestataire, ni subversif. C’est pratique tout au plus.

Soyez vous-même : si l’architecture brutaliste vous a toujours séduit, jouez des cubes. Sinon, regardez ailleurs. Inspirez-vous !

Pour ma part, effet de halo ou goût personnel, je note que la ligne courbe et les habillages de la structure ont de beaux jours devant eux.

Pour vous en convaincre, jetez un oeil  au prix Prizker  ou bien à la Fondation Jérôme Seydoux dont l’inauguration a fait merveille. Et dont vraiment ont peu dire que ce sont des créations originales.

 

 

 

 

 

    Un Commentaire sur “Architecture : Retour au brutalisme ?”

  1. Commentaire de Adrien, le 3 décembre 2014

    J’ai visité récemment le quartier de Renaudie à Ivry, que je trouve plutôt intéressant dans le genre « quartier brutaliste », avec ses différents jeux de formes et autres volumes fragmentés.
    Et en effet… finalement… j’ai été plutôt agréablement surpris par son côté plus que vivant et animé de tout cet ensemble « rétro-futuriste » par rapport à la plupart des centre-villes français traditionnels.

Commenter cet article